ÉDITION INTERNATIONAL

Forces Armées Revolutionaires de la Colombie - Ejército del Pueblo
N° 21, Juin - Septembre de 1999
traduit par
caelos1@starmedia.com

Droits humains

Les Ongs Elles luttent ou elles disparaissent

La lutte révolutionnaire est une lutte honorable, pour la dignité humaine, qui demande beaucoup de sacrifices et de don de soit. C'est pour cela qu'elle réveille dans les êtres humains également nobles, le sens de la parole, qui avec des arguments justes réveille la sympathie et l'admiration de chaque un dans sa diversité

La lutte révolutionnaire est une grande satisfaction pour l'être humain qui est un être social par excellence, et non individualiste. L'homme croit à la force des peuples. Il comprend que les révolutions peuvent mener au progrès, à l'unité et la libération des peuples.

La lutte révolutionnaire en Colombie combine diverses facettes, il y a la lutte armée, intellectuelle, du don de soit et la lutte social.

Les révolutionnaires sont obligés de bien connaître la situation politique, économique, sociale, culturelle et militaire. Il faut connaître les grands théoriciens de l'économie. La base économique est l'utile par excellence grâce au quel les révolutionnaires gagneront la confiance du peuple. La lutte se fait aussi autour d'un nouveau système politique qui ne cherche à exclure personne. Il faut pour cela, tenir compte des spécificités et des caractéristiques d'un pays et non se contenter de copier un système pré-établi.

Le but des révolutionnaires est la construction d'un système qui unit en équité les individus de la société et est donc par définition socialiste.

Pour mener à bien cette lutte, les révolutionnaires ont crée des partis politiques, et des lois qui le régissent. Cela sert à exprimer le sens politique de la lutte, la raison de la lutte, et à donner une transparence des buts recherchés.

Les révolutions de Marx, de Mao ou autres, sont des révolution qui on su clairement faire comprendre ses objectifs à la population, ils ont su focaliser leur énergie pour dépasser les notions négatives que le grand pouvoir capitaliste produit. L'égoïsme d'un système qui n'aime pas des systèmes parallèles, car il le considère directement comme des ennemis, ont causé des confrontations malheureuses.

Apparition des ONG

Dans le but d'analyser les origines des ONG, et leur rôle dans la lutte révolutionnaire, comment elles ont pu être utilisées par le système, regardons les points suivants.

Une théorie dit que: Les ONG sont apparues avec des buts humanitaires, pour résoudre quelques besoins vitaux des pauvres: pour les désastres naturels, l'achat d'artisanat, le don de vêtements, des médicaments etc. ces points concrets permettaient de définir les ONG comme des organisation humanitaires. Les gens sensibles veulent mettre leur grain de sable pour la "lutte", pour que nous puissions vivre tous en paix.

De ce point de vue les ONG qui ont des buts purement humanitaires, méritent recevoir la solidarité de ceux qui ont de l'argent et qui ont la gentillesse de donner une partie de leur richesse pour ceux qui sont dans le besoin. Les états ne doivent pas noyer avec des taxes ces organisations de charité. Au moins ainsi les capitalistes peuvent garder une bonne conscience.

Une autre théorie dit:

Pendant la guerre de Vietnam, un grand mouvement de solidarité avec la juste lutte des nord-Vietnamiens eut lieu, une très grande diversité de personnages participèrent: des révolutionnaires, des démocrates, et même quelques membres de monarchies comme celle des Pays Bas. Ils ont fait face à l'impérialisme et ont joué un rôle très important dans la défaite des EU.

L'empire et le grand capital ont vu avec préoccupation ces mouvements et ont voulu les désarticuler. Comment parvenir à un tel but? Les réprimer ou les diviser? La deuxième alternative fut choisie, et en injectant du capital, ils sont parvenus à fragmenter leur noble et cohérente lutte politique en une lutte sociale divisée en une infinité de petites causes sans effet réel pour l'évolution de la société. Ainsi il n'y avait plus aucun risque le système.

Ainsi par exemple, lorsque les organisations non gouvernementalistes qui ont pour but de défendre les interets du peuple, commencent à être payés par l'état (ou le système) lui même, alors ces petits groupes vont se fractionner, bien soit pour construire un pont, un centre de santé, une petite école pour des enfants … etc.

Mais tout cela est loin d'améliorer la situation en ce qui concerne la santé, l'éducation, l'alimentation ou quoi que ce soit d'autre.

En conséquence, peu importe quelque soit la vraie raison de l'apparition des ONG, la réalité en est qu'elles sont devenues des moyens excellents pour créer la des mobilisation des luttes populaires et révolutionnaires. Ces organisations sont remplies de révolutionnaires honnêtes qui se sont laissés fractionner et diminuer.

On fait un appel aux révolutionnaires de ces organisations pour qu'ils donnent un caractère politique à leur lutte, un caractère révolutionnaire, plain de combativité, ils doivent lutter contre les responsables des injustices. Les ONG doivent lutter pour un monde plus équitable qui donne la possibilité à tous les pays et à tous les individus de chaque pays, d'avoir une vie digne. Un socialisme intègre, est un système qui crée des bases solides et une structure telle, qui permet aux peuples de progresser d'une façon équilibrée et juste.

L'apparente neutralité qui est exigée aux ONG est en fait une neutralité complice avec le système, parce qu'elle invite à ne pas lutter et à chercher par tous les moyens de calmer la colère et l'envie de rébellion de peuples qui ne sont pas disposés a se laisser exploiter impunément.

***

A croissance des ONG et son importance dans les relations internationales n'est pas un fait fortuit ni un accident, elle constitue une expression de ce que certains analystes appellent la nouvelle agenda politique dans le cadre de la théorie libérale démocrate et du néolibéralisme.

La tache de s'occuper des plus pauvres fut laissé complètement dans les mains des ONG, ainsi, elles ont tout simplement remplacé les états.

Les ONG, s des pays de L'OCDE (organisation pour la coopération et le développement économique) sont passées de 1600 en 1980 à 2970 en 1993, dans ce période, leur budget est passé de 2 mil 800 millions de dollars à 5 mil 700 millions de dollars.

L'aspect délicat est que le financement car lorsque celui ci provient de fonds gouvernementaux, le comportement des ONG change.

En 1970 les pays canalisaient 0.7 % de leur aide au développement à travers des ONG, en 1980 c'était le 3.6 % et en 1994 c'était 5 % .

Mais il faut tenir compte que ces chiffres sont en dessous de la réalité car ils négligent les fonds donnés par les EU qui oscillent autour de 1000 et 2000 millions de dollars.

La banque mondiale, l'union européenne, l'ONU et d'autres entités gouverna mentales vont aussi gonfler ces chiffres.

À ces 5.700 millions de dollars il faut ajouter 3 mil millions donnés par des entités gouverna mentales.

La croissance des ONG et son importance dans les relations internationales n'est pas un fait fortuit ni un accident, elle constitue une expression de ce que certains analystes appellent la nouvelle agenda politique dans le cadre de la théorie libérale démocrate et du néolibéralisme.

La tache de s'occuper des plus pauvres fut laissé complètement dans les mains des ONG, ainsi, elles ont tout simplement remplacé les états.

Les ONG, s des pays de L'OCDE (organisation pour la coopération et le développement économique) sont passées de 1600 en 1980 à 2970 en 1993, dans ce période, leur budget est passé de 2 mil 800 millions de dollars à 5 mil 700 millions de dollars.

L'aspect délicat est que le financement car lorsque celui ci provient de fonds gouvernementaux, le comportement des ONG change.

En 1970 les pays canalisaient 0.7 % de leur aide au développement à travers des ONG, en 1980 c'était le 3.6 % et en 1994 c'était 5 % .

Mais il faut tenir compte que ces chiffres sont en dessous de la réalité car ils négligent les fonds donnés par les EU qui oscillent autour de 1000 et 2000 millions de dollars.

La banque mondiale, l'union européenne, l'ONU et d'autres entités gouverna mentales vont aussi gonfler ces chiffres.

À ces 5.700 millions de dollars il faut ajouter 3 mil millions donnés par des entités gouverna mentales.

La première du couverture >>

le livre d'hôte | le forum | la rédaction | web-designer

  колонка редактора
  Éditorial
La version soviétique 1. Переговоры: повестка и ход
La version française 1. Dialogues, agenda et négociation
  политика
  Conjoncture Politique
  Hitergrund
La version soviétique 2. Противоборствующая военная сторона: неизбежное признание факта
La version française 2. La belligérance, reconnaissance  inévitable
La version allemagne 2. Brief an FARC-EP und Pastrana: Die Guerilla muß als kriegführende Partei anerkannt werden

La version soviétique 3. Обмен военнопленными: проблема наличия политической воли
La version française 3. L'échange de prisonniers. Un problème de volonté politique

La version soviétique 4. Полувоенные формирования как противоповстанческая политика государства
La version française 4. Le para militarisme en tant que politique contre-révolutionnaire de l' etat
La version allemagne 4. Paramilitarismus: Mittel des Staates zur Aufstandsbekämpfung

La version soviétique 5. Борьба коренных народов Америки - наша борьба
La version française 5. La lutte des peuples indigènes est aussi notre lutte

La version soviétique 6. Национальная безопасность или вмешательство?
La version française 6. Sécurité Nationale ou ingérence?

La version soviétique 7. Альтернатива - борьба
La version française 7. L'alternative est de lutter

  экономика
  Économie

La version soviétique 8. Бюджетное регулирование - экономика неравенства
La version française 8.L'austérité fiscal: Economie de l'inégalité

  события в мире
  Monde

La version soviétique 9. Косово, гуманитарная интервенция?
La version française 9. Massacre au nom des droits humains Kossovo: Une intervention humanitaire?

La version soviétique 10. Пиночет: ни прощения, ни забвения
La version française 10. Pinochet: Ni pardon ni oubli

  права человека
  Droits humains

La version soviétique 11. Неправительственные организации: они борются или их подавляют
La version française 11. Les Ongs Elles luttent ou elles disparaissent

  наша история
  Notre histoire

La version soviétique 12. На пути к Новой Колумбии: мы находим выход из положения или проигрываем
La version française 12. Vers la nouvelle Colombie: nous créons ou nous sommes perdus

  культура
  Culture

La version soviétique 13. Худит Рейес: она пела о Маркеталии

  иные мнения
  Otres opinions

La version soviétique 14. Письмо РВСК-АН (Карлос Лосаньо Гильен)
La version française 14. Aux FARC-EP (Carlos A. Lozano Guillén)

  Приложения
 

La quatrième du couverture

 

Editorial Nr 00

La version française 15. Nous manifestons avec la même conviction et solidité... (Manuel
Marulanda Vélez)

La version allemagne 16. Liebe Leserinnen und Leser
Der autor: Dietmar Koschmieder

La version allemagne 17. Internationale Solidarität - Die Gerechtigkeit unseres Kampfes

"Радикальные Новости"

Want to litecoin dice, poker, or slots? Looking for casino accepting Litecoin?
Hosted by uCoz